• -A la fin du 14ème siècle, une coiffure de soie ou une résille perlée recouvrait l'ensemble des cheveux. Dessus était posé un voile qui formait sur la tête une sorte d'auvent, la huve.
    Celle-ci était maintenue par 
    de longues épingles. 

    -A la fin du 15ème siècle, cette coiffure était surmontée d'un fin bourrelet. Rapidement, il augmenta de proportion et devint plus haut


    -Les coiffures à corne comme leur nom l'indique étaient constituées de cornes pouvant varier dans la forme et les dimensions. La coiffe en "pain de sucre" est du même genre mais formé d'une seule pointe. Elles étaient souvent ornées d'un long voile.

    -Toutes ces coiffures furent à la mode jusqu'en 1480 .Les milieux religieux étaient fermement opposés au port de ce genre de coiffe en raison de leurs dimensions excessives et, pour les coiffures à corne, pour leur ressemblance avec les cornes du diable.

       -Cependant, on ignore la signification exacte du mot hennin dont on ne trouve trace nulle part. Le "hennin" apparaît vers 1430 et pouvait atteindre un mètre de haut. Réalisé en papier rigide ou en toile empesée, il était recouvert de soie ou d'une autre étoffe précieuse. Un voile transparent pouvait le recouvrir ainsi que le visage et tomber jusqu'au sol. Ce voile pouvait aussi être fixé sur la pointe du "hennin". Les cheveux qui dépassaient de la coiffure étaient rasés sauf un petit triangle au milieu du front.


      Un Henin


    -Les italiennes ne portèrent pas les coiffures à corne mais plutôt des coiffures à bourrelets superposés.

    -A la fin du 15ème siècle, les vénitiennes suivirent une mode qui consistait à avoir des cheveux blonds, ramenés en chignon au sommet du crâne.

    -Les femmes de la noblesse portaient aussi des serre-têtes en or ou en argent.

    -L'atour de tête est le nom donné aux coiffures volumineuses des femmes de la fin du 14ème siècle au dernier tier du 15ème siècle.

    -La barbette est un voile fixé soit au dessus des oreilles, soit aux cheveux, soit au couvre-chef. Il cachait le menton et le cou. La barbette et le couvre-chef constituaient ensemble la guimpe qui était portée par les femmes d'âge mûr et les veuves du 12ème au 15ème siècle. Une variante de la barbette, qui recouvrait le front et le menton, était surtout portée en France et en Bourgogne par les femmes en deuil.


        Une Barbette

    -La barrette est une coiffure souvent confondue avec l' aumusse et utilisée de la fin du 13ème au début du 14ème siècle. C'était un capuchon plat qui tombait sur les épaules. Elle était portée par les hommes comme les femmes.


      Une Barette portée par un Homme

       Une Aumusse


    -Le fronteau est un bandeau d'or ou de soie utilisé comme coiffure par les femmes au 14ème siècle et au début du 15ème. On l'appelait aussi chapel d'orfèvrerie.
         Le fronteau


    La huve est une coiffure en forme de cornette évasée en auvent. Elle était maintenue de chaque côté de la tête par de longues épingles. Les pans retombaient sur le cou. Elle fut portée plus particulièrement de la fin du 14ème siècle au début du 15ème siècle.
      Une Huve


    La templette ou templière est une décoration utilisée au 15ème siècle, faite en métal sur laquelle s'enroulaient les tresses de la chevelure placées au-dessus des oreilles.

    Le touret utilisé du 13ème au 15ème siècle, est constitué d'un voile qui recouvre le front.
      Femme coiffée d'un touret

    Le tressoir est une coiffure constituée d'une tresse d'or ou de soie ornée d'orfévrerie.


    8 commentaires





  • Coiffure 1920







    Coiffure 1925





    Coiffure 1930



    1 commentaire




  • Coiffure 1940
    __________________________________


    Au cours des années 1940, le style  était féminin et romantique. Avec les boucles douces tombant sur les épaules ou les cheveux naturels longs, ondulés soufflant doucement dans la brise, la coiffure des années 1940 était une invocation de la forme féminine éternelle.

     C'était cependant le regard pour les gens de la grande société réservé pour les partis du soir.
    Les années 1940 étaient une période où le monde passait par une crise économique importante. Ce scénario économique avait forcé beaucoup de femmes à partir et travailler.
    En ce moment-là, les femmes ont travaillé surtout dans les fermes ou les usines et les produits de cheveux comme le shampooing était dur a acquérir.
    Le travail était dur  donc  les femmes ont pris l'habitude de noués leurs cheveux dans un rouleau  autour de la nuque et sur les oreilles, souvent couvertes avec un foulard noué.





    _____________________________________________________________________________________________________

    Coiffure 1950


    Les années 1950 étaient un temps de coiffures innovatrices et flamboyantes, dont certaines même aujourd'hui continuent à inspirer des coiffeurs.

           Les coiffures ont continué à évoluer pendant le siècle dernier.
    Dans la première partie des années cinquante, la queue de cheval était la coiffure la plus populaire. Le travailleur moyen gardait  le regard chic offert par la queue de cheval .
    Dans la seconde partie des années cinquante, la coiffure pour le soir était un pli français ou un chignon.

    Cependant, dans la dernière partie des années cinquante nous voyons l'origine de coiffures plus compliquées et sophistiquées.

    Chaque femme a aspiré pendant ce temps à sembler chic et bien soignée.



    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique