• Les huiles essentielles selon le type de cheveux

    Avertissement important : Une huile essentielle est une substance active qui peut être dangereuse si mal employée.
    Lisez les précautions d'emplois des huiles .


    Cheveux normaux : Ylang-ylang, Lavande, Thym, Cèdre, Romarin
    Cheveux secs : Santal, Sauge, Géranium
    Cheveux gras : Genévrier, Romarin, Cèdre, Citron
    , Bergamote, Pamplemousse, Cyprès, Basilic, Sauge, Petit grain, Lavande
    , Lemon-grass
    Cheveux sombres: romarin
    Cheveux abimés : Ylang-ylang,
    Camomille
    , Santal
    Pellicules :
    Tea tree , Petit grain, Romarin, Cade, Santal, Patchouli

    Ces huiles essentielles s'utilisent diluées par exemple dans une huile végétale ou dans un vinaigre de rinçage.


    votre commentaire


  • Le CAP Coiffure est le diplôme de base, qui permet de travailler en tant qu'ouvrier qualifié.

    Il se prépare en deux ans après la classe de troisième, soit par la voie scolaire à temps plein dans un lycée professionnel, une école de la Fédération nationale de la coiffure ou une école privée, soit par la voie de l'apprentissage en centre de formation d'apprentis (CFA).

    Dans ce dernier cas, le CFA dispense l'enseignement théorique, tandis que l'entreprise assure l'enseignement pratique.

    Après le CAP, il est possible de préparer en un an la MC Coloriste-permanentiste ou la MC Styliste-visagiste , par la voie scolaire (lycée professionnel ou établissement privé) ou en apprentissage (CFA), ou de s'orienter vers le CAP Perruquier posticheur.

    Ce diplôme n'est accessible qu'aux titulaires du CAP ou du BP Coiffure. Il se prépare au lycée professionnel Albert Pourrière, à Rouen.


    Le brevet professionnel coiffure (BP) se prépare en deux ans, en apprentissage. La formation technique et théorique est dispensée en CFA ou en section d'apprentissage, la formation pratique en entreprise.

    Le BP comporte deux options :

    BP Coiffure option styliste-visagiste   et le BP Coiffure option coloriste permanentiste .

    Le BP est un diplôme d'État qui atteste l'acquisition d'une haute qualification dans l'exercice de la coiffure. Il est obligatoire pour s'installer à son compte et permet de former des apprentis.

    Pour s'y présenter, les candidats doivent justifier :

    • soit de cinq ans d'activité professionnelle en rapport avec la finalité du diplôme ;
    • soit de deux ans de pratique professionnelle, pour les titulaires du CAP.

    En formation continue, les adultes peuvent préparer le CAP coiffure, généralement en un an, dans de nombreux établissements, le brevet professionnel coiffure, ainsi que le brevet de maîtrise coiffure.


    votre commentaire


  • Le salaire d'un coiffeur débutant dépasse rarement le Smic .
    Peuvent s'y ajouter un pourcentage sur le chiffre d'affaires réalisé et des pourboires.
    Avec quelques années d'expérience, les titulaires d'un BP ou d'un BM peuvent gagner entre 1 300 et 1 500 euros par mois.

    1 commentaire


  • Si le nombre d'emplois a tendance à augmenter, notamment dans les régions Île-de-France, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur, les jeunes diplômés, qui sont nombreux, peinent parfois à s'insérer. La mobilité ainsi qu'une grande motivation se révèlent donc nécessaires pour trouver du travail.

    Le coiffeur désirant se spécialiser peut préparer une des deux mentions complémentaires au CAP coiffure (coloriste-permanentiste ou styliste-visagiste) ou le CAP perruquier-posticheur.

    Ce dernier diplôme lui permettra d'exercer dans les milieux très prisés du cinéma et du théâtre. Néanmoins, les places restent rares et d'autant plus difficiles à obtenir qu'elles sont très convoitées.

    Le titulaire du CAP coiffure peut aussi diversifier son activité en suivant une formation en esthétique. Un coiffeur-esthéticien est habilité à dispenser des soins du visage et du corps, à faire des manucures et à vendre des produits de beauté, une double compétence de plus en plus appréciée.

    Pour ouvrir un salon de coiffure, le brevet professionnel ou le brevet de maîtrise sont nécessaires. Il est toutefois possible d'acheter un salon sans ces diplômes, à la condition d'en confier l'exploitation à une personne qualifiée. Le BM et le BP permettent en outre à leurs titulaires de former des apprentis.


    votre commentaire



  • Outre une parfaite maîtrise des techniques et des produits capillaires, le coiffeur doit posséder un sens esthétique certain afin de bien conseiller les clients et de les mettre en valeur.
     Aimable et disponible, il instaure avec eux une relation de confiance, propre à les fidéliser.
    En professionnel de la mode, il soigne aussi sa présentation et son apparence.

     Enfin, il doit savoir résister à une fatigue autant physique que nerveuse.

    votre commentaire